Le VPH/100AB en forte baisse !

Malgré l’absence de nombreux adhérents encore en vacances, le NVAR/100AB, à l’issue d’une séance animée, clôture en forte baisse à 2,8.

Pour connaître le taux moyen d’infestation du rucher en varroa (VPH/100 AB), onze colonies, soit 44% du rucher, ont été testées lors de la séance du samedi 24 août.

Rappel !
Au cours de la saison, toutes les colonies du rucher ont été traitées soit :

– A l’AO, par sublimation, pour celles dont les reines ont été encagées 21 jours ainsi que les EA créés au cours de la saison.
– A l’AF, en traitement flash, pour les autres en présence de couvain operculé.

En utilisant les EASYCHECK : comptages effectués à l’alcool, méthode la plus fiable bien que létale pour 200/300 abeilles.

Un cadre, avec des grosses larves, secoué dans un toit de ruchette.
Vérification de l’absence de la reine dans le prélèvement.
Les abeilles sont versées dans le pot.
Jusqu’au deuxième trait, soit environ 300 abeilles pour 40 g.
L’échantillon avec sa tare et le numéro de la ruche.

Des résultats qui nous donnent un VPH/100 AB (taux de varroas phorétiques pour 100 abeilles) encore acceptable, bien qu’au dessus de ce que nous escomptions.

Quatre colonies ont un taux encore trop élevé (>4), mais à leurs décharges, celles-ci sont les plus fortes et situées aux extrémités du rucher (augmentation du taux d’infestation par dérive ?). Rapidement, elles seront traitées en flash à l’AF.

Par rapport aux derniers tests, nous avons une baisse nette du taux d’infestation qui passe de 4.3 à 2.8, avec quelques valeurs remarquables comme la 604 qui chute de 11.8 à 4.5 et la 805 de 14.8 à 1.2.

Un taux encore plus bas aurait pu être obtenu si nous avions effectué un deuxième passage à l’AO, quelques jours après le premier traitement qui a suivi les décagements ; nous n’avons pas osé …Pour espérer avoir moins de 50 varroas phorétiques par colonies en fin d’hiver, toutes les colonies auront encore deux passages d’AO par sublimation en période hivernale (hors couvain).

La n°628 avec son VPH/100 AB = 0 après plusieurs tests.
Colonie déjà remarquée pour d’autres qualités; elle sera une de nos souches pour la saison d’élevage de reines 2019/2020.

Contrôles des traitements à l’acide formique :

Cadres ASPRONOVAR

Un cadre, avec 3 flacons remplis chacun de 60 ml d’AF, avait introduit le 07 août dans la ruche n°611. Samedi 24 août, soit 17 jours plus tard, ce cadre a été retiré et nous n’avons pas constaté d’effets nocifs sur la reine, les abeilles et le couvain. Le test donne une colonie à 0.3 VPH/100 AB contre 0.6 le 26 juillet dernier.

Comme le montre la photo, les abeilles ont tendance à propoliser les mèches et le pourtour supérieur du bord des flacons.

Propolisation des mèches.

Cadres NASSENHEIDER

La veille, pour un premier test en traitement flash, trois cadres NASSENHEIDER avaient placés, toujours en bordure de couvain, dans les trois divisibles constituées à partir des MINI+.

Vingt-quatre heures plus tard, le produit est quasiment évaporé, les reines sont présentes et en ponte, les abeilles calmes ; dans les plateaux placés sous les ruches nous n’avons trouvé que très peu de varroas.L’appareil est simple d’utilisation, la grille qui protège la mèche d’évaporation semble empêcher les abeilles de propoliser. Le récipient est gradué jusqu’à 200 ml pour une utilisation en longue durée, méthode très pratiquée en Allemagne.

Le cadre NASSENHEIDER 48 heures après, l’AF est évaporé.
La partie évaporateur et la mèche en carton.
Une jeune reine bien présente et en ponte.

Contrôle de la reprise de ponte après décagement des reines :

Une très belle reprise de ponte pour toutes les colonies qui ont eu leurs reines encagées. Douze jours après la libération de celles-ci, beaucoup d’entre elles sont sur quatre cadres de couvain. Vu également, de la ponte de mâles en rangs serrés sur certains cadres de bordure. Étonnant ?

Des résultats qui nous confortent quant à la pertinence de cette méthode biotechnique. Un regret : ne pas avoir fait un deuxième passage à l’AO !

Une belle reprise de ponte !

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé des reines !

Une journée tout de même ternie par un accident mortel…

En fin de matinée, nous étions un peu étonnés par l’effervescence qui régnait autour de la n°611. Ce n’est qu’en fin de séance que, dans le paquet d’abeilles devant la ruche, nous avons trouvé la reine morte !Explication : pendant le prélèvement des abeilles, de l’alcool à brûler a dû couler dans la ruche et les émanations ont déclenché la panique à bord, cela sentait encore !

Paquet d’abeilles entourant la reine devant la ruche.
Feue la reine de la 611 !

Cette même colonie avait déjà abandonné sa reine jaune dans sa cage SCALVINI pour élever cette reine chétive qui n’aura pas vécu longtemps. Dans la vie, même chez les abeilles, on a plus ou moins de chance…

Heureusement, nous avions aperçu une belle CR operculée dans la n°805, aussi nous nous sommes empressés de l’introduire. A suivre …

Les pâtisseries du pique-nique ne sont pas dangereuses pour la santé des adhérents !

Et encore merci à Danielle et Guy !

Avec du caramel au beurre salé !

Rappels !

Traitement flash acide formique
:
Cadres ASPRONOVAR ou NASSENHEIDER, placés en bordure du premier cadre de couvain.
Quantité conseillée: 30 ml d’AF à 60%
Durée: 48 heures/72 heures
Période: en saison, hors présence de hausses

Traitement acide oxalique par sublimation :
Matériel: SUBLIMOX + groupe électrogène.
Quantité conseillée: 2 g d’acide oxalique dihydrate par colonie.
Période: hors couvain operculé, hors présence de hausses.

Matériel de protection individuelle obligatoire :
Gants
Lunettes
Masque à cartouche

Et vous votre VPH/100AB, il est à combien ?

Dans le cadre des prêts de matériel, 10 EASYCHECK sont à disposition des adhérents.